Archive pour la catégorie 'AMOUR – FITIAVANA'

L’amour est comme un soleil

27 septembre, 2010

L'amour est comme un soleil  dans AMOUR - FITIAVANA 517559894

L’amour est comme un soleil :
Il éclaire et réchauffe, mais,
Il peut aussi brûler et aveugler…

Pour être aimé, soyez discrets.
La clé de l’amour, c’est le secret…

Prends-moi dans tes bras,
Je serais comme en prison…
Mais jette la clé, car je veux y rester…

S’il faut tomber pour apprendre à marcher,
Alors il faut pleurer pour apprendre à aimer…

Vivre sans amour,
C’est mourir chaque jour…

Brindasue

Par Amour

9 septembre, 2010

hebergeur image

 

{ Par amour, on prend la vie comme elle vient sans se soucier trop de nos lendemains

Par amour, on aime son prochain, on ose donner de nos propres mains, de nos propres gains}

 

Par amour, on dépasse les limites de nos raisons

Par amour, on ose faire plein de concessions

Par amour, on se plait, on s’aime, on se partage des passions

Par amour, on traine dans un monde d’imagination

 

Par amour, plusieurs se perdent dans l’action

Par amour, certains ne maitrisent plus leur réaction

Par amour, d’autres perdurent dans un monde d’illusion,

Par amour… qu’elle est dure au réveil cette désillusion?

 

Dadee

Amour

16 août, 2010

108.Amour

Ce que je n’ose dire

14 juin, 2010

CE QUE  JE N OSE TE DIRE ...

Une feuille blanche, pour t’écrire
Ce que je n’ose te dire,
Les sentiments que tu m’inspires,
Quand je te vois sourire.

Les mots ne sont pas assez puissants
Pour te décrire en si peu de temps
L’ensemble de mes sentiments
Et tout ce que je ressent

Chaque matin je me sort du lit
En espérant te voir avant la nuit
Toi qui me fait aimer la vie
Je souhaite ne jamais tomber dans ton oublie

Je ne me lasse pas de ta présence
Chaque minutes à tes côté est dense
Car tu agites tout mes sens
Ta beauté et ton parfum m’encensent

Mais je suis si loin de toi
Je voudrais être dans tes bras
Et te serrer contre moi
Pour ne jamais oublier ces moments là

Car auprès de toi le monde est beau
Sent comme mon cœur est chaud
J’aimerais t’emmener tout là haut
Me réveiller avec ton corps contre le mien

Charafine

A MA MERE

21 mai, 2010

bxbgmo34.gif

À ma Mère

Elle a fermé sa vie comme un livre d’images
Sur les mots les plus doux qui se soient jamais dits
Elle qui croyait l’amour perdu dans les nuages
Elle l’a redécouvert au creux du dernier lit.

Et riche d’un sourire au terme du voyage
Elle a quitté son corps comme on quitte un bateau
En emportant la paix, gravée sur son visage
En nous laissant au coeur un infini fardeau.

Elle souriait de loin, du coeur de la lumière
Son âme était si claire aux franges de la nuit
On voyait du bonheur jusque dans sa misère
Tout l’amour de la Terre qui s’en allait sans bruit.

Comme autour d’un chagrin les voix se font plus tendres
Un écrin de silence entourait nos regards
Les yeux n’ont plus besoin de mots pour se comprendre
Les mains se parlent mieux pour se dire au revoir.

Moi qui ne savais rien de la vie éternelle
J’espérais qu’au-delà de ce monde de fous
Ceux qui nous ont aimés nous restent encore fidèles
Et que parfois leur souffle arrive jusqu’à nous.

Elle souriait de loin, du coeur de la lumière
Et depuis ce jour-là je sais que dans sa nuit
Il existe un ailleurs où l’âme est plus légère
Et que j’aurai moins peur d’y voyager aussi.

Elle a fermé sa vie comme un livre d’images
Sur les mots les plus doux qui se soient jamais dits
Elle qui croyait l’amour perdu dans les nuages
Elle l’a redécouvert au creux du dernier lit.

Et riche d’un sourire au terme du voyage
Elle a quitté son corps comme on quitte un ami
En emportant la paix, gravée sur son visage
En nous laissant à l’âme une peine infinie.

Yves Duteil 1987.

123456