Archive pour août, 2015

RAHA FANTATRAO RY NENY…

24 août, 2015

RAHA FANTATRAO RY NENY…

Raha fantatrao, ry neny, ny ady izay atrehiko
Aty an-tany lavitra, ny mafy tsy voafehiko;
‘Reo olana mitranga sedraiko isan’andro,
Ny vatako efa trotraka raha mody ny masoandro.

Raha hitanao ny dinitra mirotsaka an-tavako,
Ireny manaintaina manenika ny vatako,
Nataoko toa tsy nisy, niaretako mazàna,
F’izany no safidiko… ny lalana malama.

Tsy mba fantatrao … ireny alahelo,
Rehefa izaho mahatsiaro sy mba mamelovelo
Ny tranokelintsika…fahiny mantsy izany !
Kanefa anie dia ferako ny foko tsy hitomany.

Fa toy ny vao omaly ‘reo teny nomenao
An-taona maro izay, fony izaho handao,
Hisidina any lavitra, hikaroka ny soa,
Mbola ato am-poko ato, tadidiko avokoa.

Fa saingy horovitiko ity taratasy ity,
Ts’izany no andrasanao avy amiko aty,
F’handeha hanoratra aho: “mazava ny marainako”
“Sambatra aho ry neny… milamina ny fiainako!”

DadaRabe
Marseille (06/05/01)
(Ao amin’ny boky « Hatramin’ny nahalalako anao »)

Paroles de Tu T’en Vas ( Alain Barrière )

4 août, 2015

 

Tu t’en vas

Mais non mon coeur non ce n’est rien
Que quelques semaines à s’attendre

Tu t’en vas

Mes joies, mes rêves sont pour toi
Impossible de t’y méprendre

Tu t’en vas

Mais notre amour nous appartient
Nul ne saurait nous le reprendre

Tu t’en vas

L’éloignement aide parfois
À mieux s’aimer, mieux se comprendre

Tu t’en vas
Comme un soleil qui disparaît
Comme un été comme un dimanche
J’ai peur de l’hiver et du froid
J’ai peur du vide de l’absence

Tu t’en vas
Et les oiseaux ne chantent plus
Le monde n’est qu’indifférence
J’ai peur de toi, j’ai peur de moi
J’ai peur que vienne le silence

Tu t’en vas

Mais non mon coeur non ce n’est rien
Rien qu’un départ sans importance

Tu t’en vas

Ce n’est mon coeur tu le sais bien
Qu’un caprice de l’existence

Tu t’en vas

Le temps, l’espace ne sont rien
Si tu me gardes ta confiance

Tu t’en vas

Chaque matin qui vient tu sais
Pour tant d’amants tout recommence

Tu t’en vas
Je reste là seul et perdu
Comme aux pires heures de l’enfance
J’ai peur de l’hiver et du froid
J’ai peur du vide de l’absence

Tu t’en vas
Soudain pour moi tout s’assombrit
Le monde n’est qu’incohérence
J’ai peur de toi j’ai peur de moi
J’ai peur que vienne le silence

 Paroles de Tu T’en Vas ( Alain Barrière )